sudmedias

sudmedias

holt environmental science concept review answers download link pdf


holt environmental science concept review answers download link doc






































































fiat punto 1993 repair service manual gateway laptops manual samsung ht e350k home theater service manual "Climate change skepticism" and "climate change denial" refer to denial, dismissal or unwarranted doubt of the scientific consensus on the rate and extent of global warming, its significance, or its connection to human behavior, in whole or in part. 3 series owners manual yamaha timberwolf 4wd yfb250 atv full service repair manual 1993 2000 Consideration is given to the convergence of supply chains and sustainability. In doing so, the focus on environmental management and operations is moved from local optimization of environmental factors to consideration of the entire supply chain during the production, consumption, customer service and post-disposal disposition of products. 2006 honda cr v manual Siegmund et al (2014) were the first to empirically investigate the link between programming and other cognitive domains, such as language processing, at least using modern neuroimaging methods. kubota b26 tractor illustrated master parts list manual instant 2009 ford f 450 f450 super duty workshop repair manual Delegation strategies for the NCLEX, Prioritization for the NCLEX, Infection Control for the NCLEX, FREE resources for the NCLEX, FREE NCLEX Quizzes for the NCLEX, FREE NCLEX exams for the NCLEX, Failed the NCLEX - Help is here As a member, you'll also get unlimited access to over 75,000 lessons in math, English, science, history, and more. Plus, get practice tests, quizzes, and personalized coaching to help you succeed. dual xhd7714 user manual google nexus 7 2012 manual pdf line tracer robot project report tricks of the ebay masters michael miller sony hx20 manual What Is Neuroplasticity? Neuroplasticity, also called brain plasticity, is the process in which your brain's neural synapses and pathways are altered as an effect of environmental, behavioral, and ... McDermott, Gerald Robert: Civil Religion in the American Revolutionary Period: An Historiographic Analysis: 18: XVIII: 4: McDonald, H. Dermot: Hope: Human and Christian mazda 323 astina manual jaguar manuals online manual usuario keeway rkv 125 pdf repair manual zf5hp19

Abidjan, 34 septembre 2018 (SM) La reggae-star ivoirienne, Tiken Jah Fakoly s’est prononcé, dimanche, sur l’actualité politique en Côte d'Ivoire marquée par la rupture entre le président ivoirien Alassane Ouattara et son aîné, Henri Konan Bédié, président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci). ‘‘Je savais que c’est un mariage qui ne pouvait pas marcher. C’était un serpent à deux têtes qu’on ne voyait pas. C’était une invention du grand-frère et du petit-frère et la Côte d’Ivoire ressemblait à un partage de gâteau’’, a indiqué l’artiste.

Dénis Traoré, avec APA


Abidjan, 24 septembre 2018 (SM)- A l’investiture du candidat indépendant Koné Tehfour, dimanche 23 septembre dernier, le ministre Alain Lobognon a harangué la foule avec un discours dont nous vous proposons un large extrait.

 

« (…) Souvenez-vous, mars 2001, vous vous êtes mobilisés pour que  le RDR gagne ici à Abobo. En 2013, le RDR a encore gagné ici à Abobo. Ça fait 17 ans que le RDR gère la commune d’Abobo. En 17 ans Abobo n’a pas évolué. J’ai fait la campagne de 2001 où j’ai promis le changement ici à Abobo. Nous n’avons pas obtenu le changement à Abobo…  

Le 13 octobre, Abobo doit changer. Ne vous laissez pas blaguer. Ce ne sont pas tous ceux qui habitent à côté de la mosquée qui sont des musulmans. Ce ne sont pas tous ceux qui habitent autour des églises qui sont des chrétiens.

Abobo a connu des ministres. Abobo a connu un maire qui était ministre. Ce ministre parle avec le président de la République. Il mange avec le président de la République. C’est parce qu’il parlait et qu’il mangeait avec le président de la République qu’il a oublié Abobo. Le 13 octobre, apprêtez vos cartes nationales d’identité, apprêtez vos cartes d’électeurs et puis allez voter Koné Tehfour.

Populations d’Abobo, je vais vous dire une chose. Les mairies en Côte d’Ivoire sont gérées par le ministre de l’Intérieur. Est-ce que le ministre de l’Intérieur a changé Abobo ?

A Abobo, il y avait un ministre de l’Energie ( Adama Toungara, ndlr). Est-ce qu’il a mis le courant à Abobo ? Ce n’est pas un ministre qui va changer la commune d’Abobo, ce sont les Abobolais qui vont changer Abobo.

Abobolais, ne vous laissez pas tromper. On va vous donner de l’argent, prenez cet argent et bouffez le et allez voter Koné Tehfour.

Je vous le dire Abobolais. Dans le gouvernement, il y a un ministre qui partage le budget aux mairies. C’est le ministre de l’Intérieur. Il a oublié Abobo quand il était ministre de l’Intérieur. Il n’est plus ministre de l’Intérieur, et c’est aujourd’hui il sait qu’Abobo existe.

Abobolais, on vous donne l’argent, c’est votre argent, prenez et bouffez. Le 13 octobre allez voter Koné Tehfour.

Celui qui que l’argent n’est pas bon, c’est parce qu’il n’a pas vu l’argent. L’argent qu’on vous donne, prenez et bouffez.

Pourquoi il faut choisir Koné Thefour, je vous l’explique. Il n’est pas ministre. Le conseil municipal d’Abobo a connu au moins trois ministres. Je vais les citer. Adama Toungara, il était ministre, Kandia Camara, elle est ministre ; Jeanne Peumond a été ministre. Est-ce que Abobo a changé ?

Ne vous laissez pas blaguer. J’ai été ministre, j’étais là quand le président a parlé de la mairie d’Abobo. Il a dit mais pourquoi la mairie de Yopougon se transforme et puis celle d’Abobo ne se transforme pas.

Abobolais, est-ce que vous avez vu un de vos ministres célébrer un marrage ici avec la RTI ? C’est à Cocody ils s’en vont faire leurs mariages. C’est à Cocody leurs enfants se marient. Abobolais, ne vous laissez pas tromper. Si vous les votez, Abobo va perdre certains de ses quartiers. Ils se préparent à diviser Abobo. Ils disent ceux-là, ils doivent quittez la comme d’Abobo pour aller à Cocody.

Si vous ne votez pas Koné Tehfour, Abobo avec ses 7 600 hectares, va diminuer. Abobo va perdre, voire disparaitre. Seuls les Abobolais ont le médicament d’Abobo. Ce que je vous dis il faut le répéter à tous ceux qui votent le 13 octobre prochain.   

Koné Tehfour est avec 50 personnes sur la liste. Et je vais demandez à chque personne de se mobiliser pour faire voter au moins mille personnes. Pour qu’on ait 50 mille personnes le 13 octobre ici à Abobo. Ne vous laissez pas tromper.

Je suis député maire de Fresco, je suis candidat indépendant. Je vais gagner à Fresco. Kando Soumahoro va gagner à Biankouma.

On vous blague, pourquoi il est candidat ndépendant, alors que le RDR a un candidat. Le RDR n’a pas de candidat ici à Abobo.

Le RDR, on l’a déjà tué. Abobo s’est sacrifié, Abobo a sacrifié ses enfants, sa cohésion sociale… Le RDR n’existe plus. C’est ce qu’on ne vous dit pas. J’ai été militant du RDR.

Nous avons marché ici pour exiger que les médias d’Etat ne servent pas à un seul candidat, un seul parti politique. Parce que nous avons marché le 25 octobre 1999, on a arrêté toute la direction du RDR. C’était à cause de la RTI. Aujourd’hui, la RTI est au service d’un seul camp. On fait la campagne, on prend la RT pour suivre un seul candidat. Ne vous laissez pas blaguer par les images de la RTI.

Mobilisez-vous et montrez à la Côte d’Ivoire que c’est Abobo qui décide. On ne peut pas effrayez un Abobolais. Votez massivement la liste Ensemble pour Abobo. Ce que le ministre de l’Intérieur n’a pas pu faire, ce n’est pas le ministre de la Défense qui va le faire. La preuve, ce sont vos enfants ici qu’on appelle les microbes. Parce qu’ils n’ont pas de travail, parce que les parents n’arrivent plus à scolariser leurs enfants. Votez Koné Tehfour et vous verrez qu’Abobo va changer. Parce que vous connaissez Koné Tehfour et lui-même vous connait…. Est-ce que le ministre de l’Education nationale qui est conseillère municipale a ouvert une nouvelle école ici à Abobo ? Non. Pendant 17 ans, aucune école construite ici à Abobo. C’est maintenant qu’ils vont le faire ?

Le PSG, le Président Soro Guillaume, m’envoie vous demander de voter Koné Tehfour. Votez Koné Tehfour, il n’y aura rien. Abobo va changer, vive ABOBO. »

 

Propos recueillis par Tani O.


Abidjan, 23 septembre 2018 (SM)-La Direction d'aide et d'assistance aux réfugiés et apatrides (Daara) du ministère ivoirien des Affaires étrangères et le Haut-Commissariat pour les Réfugiés( HCR) ont organisés une formation à l'intention des membres des ONG de la Coalition de la société civile ivoirienne contre l'apatridie(Cica).

 

L'objectif de la formation est de  permettre aux ONG de contribuer à la sensibilisation du grand public pour une meilleure prévention, réduction et protection des apatrides.

 

En côte d'Ivoire, l'on enregistre environ 700.000 personnes apatrides.

 

L'État ivoirien se donne pour mission de réduire le phénomène à l'horizon 2024.

 

Cela, à travers de nombreuses mesures notamment la ratification de deux conventions sur l'apatridie. 

 

L'organisation d'une conférence interministérielle régionale des gouvernements de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest( Cedeao) qui s'est tenue pour la circonstance.

 

Au nombre de ses mesures, le renforcement des capacités des autorités, agents et acteurs des ONG  intervenant dans la lutte contre l'apatridie.

 

C'est dans cette dernière optique que s'inscrit la formation qui a eu lieu les 21 et 22 septembre  dans les locaux de la Daara.

 

A laquelle ont  pris part notamment le Mouvement Ivoirien des Droits Humains ( Midh), la Ligue Ivoirienne des Droits de l'homme(Lidho), le Réseau des Acteurs de Médias pour les Droits de l'enfant(Ramede).

 

La convention de 1954 définit l'apatridie comme ‘’une personne qu'aucun Etat ne reconnaît comme son ressortissant par application de sa législation’’.

 

Les causes de ce phénomène sont de divers ordres notamment le défaut d'enregistrement  des naissances, le manque de documentation de base, l'analphabétisme, le manque de moyens, la discrimination des lois.

 

Conséquence, l'apatride est considéré comme une personne sans identité ne pouvant bénéficier d'aucune protection de l'État.

 

La formation vient donc  à point nommée selon  Mme Minata Dieket, Directrice de la Daara du Ministère des Affaires Étrangères, car elle permettra aux Ong formées de s'impliquer dans la lutte.

 

‘’Nous comptons sur vous pour pouvoir partager avec tous ceux qui sont autour de vous ce que vous avez pu retirer de cette formation, pour qu'ensemble, nous puissions faire en  sorte que plus personne ne se retrouve dans une situation aussi dramatique’’, a  souhaité la responsable de la Daara.

 

Awa Tee


Résultat de recherche d'images pour "Côte d'Ivoire Conférence de presse à l'ambassade de Chine"

Coopération sino-africaine : Les acquis du sommet de Beijing 2018

 

La Chine et l’Afrique avanceront la main dans la main pour les années à venir. C’est du moins la conviction du président de la République  populaire de Chine, S.E.M. Xi Jinping, à l’issu du sommet de Beijing qui s’est tenu les 3 et 4 septembre dernier.  

Au terme de ce sommet, la Chargée d’affaires de l’Ambassade de Chine en Côte d’Ivoire, Qian Lixia a animé une conférence de presse, à son cabinet à Abidjan pour faire le point de cette importante rencontre. Ce Forum sur la coopération Sino-africaine, en effet  réuni 3200 personnalités de différents pays, 40 chefs d’Etat Africains, 10 chefs de gouvernements ainsi que le président de la Commission de l’Union Africaine, Moussa Faki Mahamat le Secrétaire  Général  des Nations unies  Antonio Guterres.

Pendant deux jours les personnalités chinoises et africaines se sont prononcées sur le thème «  la Chine et l’Afrique, construire une communauté de destin encore plus solide pour une coopération gagnant-gagnant ». Lors du grand rdv, elles ont fait le bilan de la mise en œuvre des acquis du sommet de Johannesburg de 2015. Planifié le développement futur  des relations sino-africaines puis tracer les perspectives pour la coopération Chine-Afrique.

Le sommet a publié la déclaration de Bejing «  construire une communauté de destin chine-Afrique encore plus solide. », qui traduit la vision commune de la Chine et l’Afrique sur les grandes questions internationales et régionales.

Le sommet a adopté le plan d’action de Bejing du forum sur la coopération Chine-Afrique, qui a fixé la priorité de mettre en œuvre huit initiatives majeures dans les trois années à venir et qui respectent les principes auxquelles sont attachées la Chine dans leur coopération avec les pays Africains. 

Awa Tee

 

Image associée

LES HUIT AXES PRIORITAIRES REALISABLES DANS TROIS ANS

La République Populaire de Chine, première puissance économique au monde, entend dans les trois années à venir renforcer sa coopération avec les pays africains, à travers huit programmes majeurs. Au nombre de ces programmes, la promotion industrielle, l’interconnexion des infrastructures, la facilitation du commerce, le développement vert. Le renforcement des capacités, la santé, les échanges humains et culturels, la paix et la sécurité.

1-la promotion industrielle

Une foire économique et commerciale Chine-Afrique sera organisée en terre chinoise, en vue d’encourager les entreprises chinoises à accroitre les investissements en Afrique. 50 projets seront mises en œuvre pour la modernisation agricole. Des aides  humanitaires et alimentaires d’une valeur d’un milliard de (yuans RMB) monnaie chinoise seront octroyées aux pays africains sinistrés. 500 agronomes  seront déployés en Afrique en vue de la formation de chercheurs  dans le domaine et des entrepreneurs agricoles.

2- l’interconnexion des infrastructures

Le pays le plus populaire  avec l’appui de l’Union Africaine (UA) prévoit la construction d’infrastructures sous forme d’investissement-construction-exploitation. Les domaines tels que l’énergie, le transport, l’informatique, les télécommunications, les ressources en eau transfrontalières sont au centres du renforcement  de la coopération.  Le marché unique du transport aérien africain bénéficiera d’un appui, puis des liaisons aériennes directes entre la Chine seront ouvertes.

3-  la facilitation du commerce

Pour faciliter le commerce, la Chine entend importer plus de produits africains autres que les ressources naturelles. Soutenir la participation des pays africains à l’exposition internationale d’importation de Chine sans frai de participation. 50 projets de facilitation du commerce pour l’Afrique sont envisagés. La chine travaillera à faire la promotion du  e-commerce et à mettre en place des mécanismes de coopération. Des rencontres régulières pour les  produits de marques chinoises et africaines sont aussi prévues.

 

 

4-le développement vert

50 projets d’aide à l’Afrique en matière de développement vert, de l’écologie et de la protection de l’environnement permettront de renforcer les échanges et la coopération en matière d’océan, de lutte contre le changement climatique, de prévention et de contrôle de la désertification et de protection de la flore et la faune. Le Centre de coopération environnementale en construction permettra de d’intensifier les échanges et les dialogues sur les politiques environnementales et le renforcement des études sur la question. Des professionnels  en gestion de la protection de l’environnement, la lutte contre la pollution et l’économie verte seront formés.

5- le renforcement des capacités

Dix ateliers seront créés en Afrique pour des formations de compétences professionnels aux jeunes africains. Un centre de coopération Chine-Afrique verra également le jour dans le but de promouvoir l’innovation et l’entrepreneuriat des jeunes. 1000 personnes seront formées pour l’Afrique. 50 000 bourses d’études gouvernementales seront octroyées à l’Afrique. 50 000 africains pourront participer aux séminaires de formation et 2 000 jeunes aux programmes d’échanges.

6- la santé

La chine renforcera 50 projets d’aide médico-sanitaire à l’Afrique et aidera à la construction du Centre africain de prévention et de contrôle des m    aladies et des hôpitaux d’amitié Chine d’Afrique. Des projets sur la lutte contre les maladies infectieuses, la bilharziose, le VIH/Sida, le paludisme seront mis en œuvre. La formation de médecins spécialistes, l’amélioration de l’envoi de missions médicales en Afrique son envisagée. Des opérations de consultations médicales telles que « Action Lumière » pour la cataracte, « Action Bon Cœur »pour les maladies cardiaques et « Action Beau Sourire » pour les maladies dentaires seront menées. Sans compter le programme « Santé Femme-Enfant » pour les vulnérables.

7- les échanges humains et culturels

 La création d’un Institut d’études sur l’Afrique, pour promouvoir les civilisations chinoise et africaines. 50 projets culturels, sportifs et touristiques seront renforcés et une facilitation pour l’adhésion aux pays africains aux lignes internationales «  route de soie » des théâtres, des musées et des festivals artistiques sera menée. La chine mettra sur pied un réseau de coopération des médias Chine-Afrique. Elle encouragera l’ouverture de centres culturels entre la Chine et l’Afrique, soutiendra les efforts des établissements d’enseignement africains.

8- la paix et la sécurité

60 milliards de dollars américains à l’Afrique sous forme d’aides gouvernementales, investissement et financement par les entreprises et institutions financières pour mener à bien toutes les initiatives. Soit 15 milliards de dollars d’aides sans contrepartie, des prêts sans intérêts et crédits préférentiels, une ligne de crédit de 20 milliards de dollars. Création d’un fonds spécial de 10 milliards pour le financement du développement et d’un fonds spécial de 5 milliards pour financer les importations venant de l’Afrique. Les entreprises chinoises seront encouragées à investir 10 milliards de dollars en Afrique. Les dettes des Pays Pauvres Très Endettés notamment  (PPTE)  non remboursées liées aux prêts intergouvernementaux arrivant à échéance fin 2018 seront annulées sans intérêt.

A.T. 

 

La Chine rassure sur le prétendu piège d’endettement des pays africains

Qian Lixia, la chargée d’affaire à l’ambassade de Chine en Côte d’Ivoire, tient à rassurer que dans sa coopération avec les pays africains, la Chine est attachée a certains principes.  Ces quatre principes guident son pays dans la coopération sino-africaine à savoir le principe  de sincérité de l’amitié et de l’égalité(1), le principe des intérêts communs et de la primauté de l’amitié(2), le principe de pragmatisme, de l’efficacité et du développement pour le peuple(3) et le principe de l’ouverture et de l’exclusivité(4).

- Principes de la sincérité, de l’amitié et de l’égalité

1.3 milliard de chinois se sont toujours montrés solidaires et fraternels avec plus de 1.2 milliard d’Africains. Nous (les chinois) respectons l’Afrique et nous la soutenons. Nous pratiqueront toujours les « cinq non » dans nos relations avec l’Afrique que sont : la non ingérence dans la recherche par les pays africains d’une voie de développement adaptée à leurs conditions nationales, la non ingérence  dans les affaires intérieures africaines, la non imposition de notre volonté à l’Afrique. La  Chine entend ne pas assorti des aides à l’Afrique de conditions politiques quelconque et promet ne pas rechercher des intérêts politiques égoïstes dans la coopération en matière d’investissement et de financement avec l’Afrique. Espérant que les autres pays pourront aussi se conformer à ce principe des « cinq non ». La Chine sera toujours un bon ami un bon partenaire, et un bon frère de l’Afrique. Personne ne pourra saboter la grande unité des peuples chinois et africains.

-les principes des intérêts communs et de la primauté de l’amitié

La chine est convaincue que la coopération sino-africaine passe par la valorisation des atouts respectifs des deux parties et l’association étroite du développement de la Chine à sa contribution au développement de l’Afrique pour réaliser le ganant-ganant et le développement partagé. La chine préconise de donner plus, de donner d’abord et de donner sans prendre, et elle accueille l’Afrique les bras ouverts dans le train rapide de son développement. Personnes ne pourra empêcher la marche des peuples chinois vers le redressement.

-les principes du pragmatisme, de l’efficacité et du développement pour le peuple

La Chine place au-dessus de tout les intérêts des peuples chinois et africains et veille à faire progresser et fructifier la coopération dans l’intérêt du bien-être et au bénéfice des peuples chinois et africains. Tout ce que nous avons promis à nos frères africains, nous le ferons avec toute notre énergie et tout notre cœur. Face à la nouvelle situation et aux nouveaux défis, la Chine œuvre à perfectionner sans cesse les mécanismes, à renouveler les concepts et à élargir les champs de la coopération sino-africaine. Personne ne pourra nier  les accomplissements ou spéculations.

-les principes de l’ouverture et de l’inclusivité

La Chine est toujours d’avis que l’instauration d’une paix et d’une stabilité durables en Afrique et la réalisation du développement et du renouveau africains constituent mais aussi une responsabilité de la communauté internationale. La Chine est prête à travailler avec les partenaires internationaux pour soutenir la paix et le développement en Afrique. Toute initiative, tant qu’elle est dans l’intérêt de l’Afrique, sera bien accueillie et soutenue par la Chine et devrait bénéficier de l’engagement total et sérieux du monde entier. Personne ne pourra empêcher ni compromettre les efforts de soutien de la communauté internationale à l’Afrique.

A.T.

 

Des  réalisations antérieures de la coopération  Chine- Afrique

Jusqu’en 2017 ce sont  162 millions de professionnel africains qui ont été formés, 20 millions de bourses gouvernementales et 1300 diplômes  ont été octroyés aux jeunes africains. Pour la Côte d’Ivoire, au cours des cinq dernières années, 1600 fonctionnaires et professionnels ivoiriens dans le domaine de l’agriculture, de l’industrie, de la science et la technologie de l’information ont participé à des ateliers de formation en Chine. Chaque année le gouvernement offre plus de 50 bourses gouvernementales aux étudiants ivoiriens. La chine soutient le développement des infrastructures éducatives et de formation professionnelle  c’est l’exemple de la construction en cours du  lycée d’excellence de Grand-Bassam, le projet Unesco-cfit qui a permis de former des enseignants ivoiriens du primaire et du secondaire. Des rencontres avec la jeunesse et les médias ont été organisées pour renforcer les échanges interpersonnels entre la Chine et l’Afrique.

A.T.

 


Pour la dignité de tous les hommes de Côte d’Ivoire, Vous risquâtes et offrîtes vos jeunes vies, ô nobles âmes de valeur!

Pour que soit sauvegardées la fraternité, l’hospitalité, l’espérance de tous, sans exclusion, vos poitrines affrontèrent l’ivresse ivoiritaire...

Pour que tous aient leurs droits de cité et leurs libertés fondamentales proclamées, vous descendîtes dans les marécages, forêts 🌳, mangroves et cavernes sombres d’Eburnée!

Aujourd’hui, certains de ceux qui bénéficient de votre sacrifice peuvent s’en moquer, comme le ruisseau se moque de l’Océan...

Amnésiques et négationnistes de tous bords peuvent accourir et vous accabler de leurs hâbleries vénales ...

Mais les roches, les arbres 🌳, le vent 💨, l’air, l’eau et le feu 🔥 du Ciel témoigneront par l’Apocalypse des médiocres que votre combat désespéré fut la forge de Vulcain ðŸ–– d’où naquit la Côte d’Ivoire de l’espérance qui de nouveau, est en souffrance!

Hommages et respects, Camarade Président Che Bogota, pour le sacrifice de ta jeunesse pour la reconnaissance de l’égalité humaine en Côte d’Ivoire ci !


Hommages à vous tous mes Frères et Sœurs de Coeur , Courage à vous tous, innocentes ou consentantes victimes de ce tragique combat de vérité, afin que dans la communion retrouvée des Cœurs et la reconnaissance mutuelle des torts, naisse enfin l’Etat de Droit qui manque si cruellement aujourd’hui à la Côte d’Ivoire ci bien-aimée !

Paris, ce 19 Septembre 2018

Professeur Franklin Nyamsi Wa Kamerun
Président de l’Association Internationale des Amis de Guillaume Kigbafori Soro, ( AIA GKS)


L’ex-chef de l’Etat entretient le mystère sur ses intentions en vue de la présidentielle de 2020. De quoi miner ses relations avec le pouvoir, analyse notre chroniqueur.

La vie (re) commence à 84 ans. A cet âge avancé, il est certes trop tard pour débuter une carrière de dictateur, comme aurait dit le général de Gaulle, mais pas pour prendre sa revanche sur l’Histoire. C’est apparemment le credo d’Henri Konan Bédié, l’ancien président de Côte d’Ivoire, né en… 1934.

 

Si Laurent Gbagbo est parvenu à arracher ce que les Ivoiriens appellent un « mandat cadeau » (un second, sans élection, entre 2005 et 2010), Henri Konan Bédié (alias « HKB ») a eu le triste privilège d’être le premier président à ne pas achever son quinquennat au « pays des éléphants ». En 1999, juste avant Noël, le successeur de Félix Houphouët-Boigny était victime d’une mutinerie qui allait dégénérer en coup d’Etat. Le président Bédié n’avait pas pris au sérieux l’affaire, croyant à un simple mouvement d’humeur de soldats avinés, excités par quelques primes qui se faisaient trop attendre. Cette erreur lui coûta cher : il dut quitter son palais en catastrophe à bord d’un hélicoptère de l’armée française, avant de prendre la direction de l’exil, sur les bords de Seine, durant deux ans.

Le « sphinx de Daoukro »

 

Depuis, Henri Konan Bédié, le chef d’une des principales communautés ivoiriennes, les Baoulés, adoubé par le « Vieux » (Félix Houphouët-Boigny) avant sa disparition en 1993, attend son heure. Celle de la revanche. Il ne dit rien, ou pas grand-chose. Cela fait longtemps qu’il a adopté une posture toute « jupitérienne » : moins on en dit, plus on est censé fasciner et ainsi renforcer son autorité. Bien peu sont capables, il est vrai, à Abidjan, de déchiffrer ce que pense vraiment ce petit homme rond, aux yeux perçants, affichant en permanence un demi-sourire teinté d’ironie. De là lui vient sans doute son surnom de « sphinx de Daoukro », la ville du centre du pays dont il est originaire.

 

Mais cette soif de revanche a été contrariée par le cours des événements en Côte d’Ivoire. En 2010, « HKB » a été devancé au premier tour de la présidentielle par Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara. Au lendemain du premier tour, ses fidèles ont crié à la fraude, avant de rentrer dans le rang, sous une forte pression internationale, et de se ranger sous la bannière de Ouattara. Ce dernier a habilement joué le coup : sur les affiches du second tour de ce scrutin, on le voit assis, Bédié est debout à ses côtés, une main posée amicalement sur l’épaule du finaliste. Le message est clair : le « doyen » adoube son « petit frère ». A charge de revanche.

 

 

Fort du soutien des Baoulés, Ouattara l’a emporté au second tour face à Laurent Gbagbo. Depuis, il n’a eu de cesse de remercier « HKB ». Le troisième pont construit au-dessus de la lagune Ebrié à Abidjan porte son nom. Et Ouattara ne manque jamais une occasion de consulter son « grand frère », hissé sur un piédestal, en position de sage du pays. Un temps, cela a payé. En 2015, contre l’avis d’une bonne partie de ses partisans, Bédié avait décidé que son parti, le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), ne présenterait pas de candidat et soutiendrait Alassane Ouattara pour un second mandat. A charge de revanche.

La « bande des trois »

 

Le 6 août, à la veille de la Fête de l’indépendance, le chef de l’Etat déclarait dans son discours à la nation qu’il était grand temps de se préparer à transmettre le pouvoir à la « génération future ». On pensait que cette injonction s’adressait à lui-même. Il se pourrait, en réalité, que le message ait été surtout transmis au « sphinx de Daoukro ». Après deux mandats de Ouattara, Bédié affirme en privé que la fonction suprême doit revenir à son parti. Et plus précisément à son patron. A lui-même, donc. Histoire de refermer définitivement la parenthèse inique ouverte en 1999. A moins que l’ambition de ce monarque soit d’adouber le plus tard possible un dauphin qu’il estime « digne » de lui succéder.

 

Dans tous les cas, cette soif de revanche a un coût politique non négligeable. D’abord pour son parti, le PDCI, naguère tout-puissant en Côte d’Ivoire, et qui est aujourd’hui miné par les querelles de personnes attisées par l’absence de renouveau à son sommet.

 

Mais il y a plus grave : la soif de revanche de Bédié est un symbole du blocage des aiguilles de l’horloge de la Côte d’Ivoire sur le milieu des années 1990. Trois hommes, toujours les mêmes, dictent l’agenda politique du pays. Trois présidents : l’actuel, Alassane Ouattara, et deux anciens, Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo. Pour parvenir à ses fins, Bédié a entamé un flirt avec le Front populaire ivoirien (FPI), le parti de Laurent Gbagbo. Depuis sa prison de La Haye, ce dernier garde une influence prépondérante sur son mouvement, et ses partisans sont persuadés que sa libération n’est qu’une question de mois. Quant à Alassane Ouattara, il laisse planer le doute sur ses intentions pour la présidentielle de 2020, n’excluant pas une nouvelle candidature.

 

En 2020, cela fera plus d’un quart de siècle que Félix Houphouët-Boigny est mort, sans avoir réglé sa succession. Ses héritiers – la bande des trois – se disputent encore et toujours le pouvoir. Et la Côte d’Ivoire continue de porter ce fardeau.

Par Thomas Hofnung (chroniqueur Le Monde Afrique)


Abidjan, 21 septembre 2018 (SM)- Ahmed Souaney, acteur de référence du cinéma ivoirien a tiré sa révérence jeudi. Selon une source proche de sa famille, l’acteur principal du film ‘’Dr Boris’’ (2008) a été emporté par une infection cardiaque.

Son décès a arraché des hommages et témoignages saisissants dans le monde du 7e art et des médias. ‘‘ Je suis effondré et sans voix. Mon ami et frère Ahmed Souaney, grand talent du cinéma ivoirien, vient de nous quitter ce soir. Une grosse perte pour le septième art en Côte d’Ivoire voire en Afrique!’’, a réagi sur sa page facebook, le journaliste critique de cinéma, Yacouba Sangaré.

Même compassion du côté du journaliste culturel, Sanou Amadou : « NON. J'ai décidé de ne plus couler de larme mais de célébrer ceux qui me devancent dans l'au-delà. Après Soilé Cheick Amidou, le grande frère et ami (décédé le mois dernier, ndlr), c'est Ahmed Souaney qui vient de nous quitter. Que dire? Repose en paix mon ami, repose en paix mon confident. Qu'Allah t'ouvre les portes de Firdaws ».

TBO

Qui était Souaney ?

Ahmed Souané, fait partie des acteurs de référence dans le 7ème art ivoirien. Acteur ivoirien. Il joue pour la première fois au cinéma dans Roues libres (Sidiki Bakaba). C`est surtout avec Caramel, le dernier film ivoirien, réalisé par Henri Duparc, sorti en 2005, où il tient le premier rôle masculin qu`il accède à une plus grande notoriété. Egalement cinéaste, Ahmed Souané fait partie des acteurs de référence dans le 7ème art ivoirien.

Il est présenté comme le meilleur comédien national de son époque :

Dr Boris, 2008,

Caramel, 2004,

Roues libres, 2001 font partie de sa filmographie

Source : Abidjan.net


Abidjan, 20 septembre 2018 (SM)-Le groupe les Editions NORD SUD a mis sur le marché ivoirien, mercredi, un nouveau journal nommé Générations nouvelles.

Ce journal, proche du président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro, est né suite à la disparition du quotidien Nord-Sud Quotidien, après plus de quatorze ans de publication.

Générations nouvelles compte sur une rédaction intégrée qui permette aux flux de travail de toutes les éditions.  L’objectif étant de maintenir un niveau de qualité supérieur, sans aucun doute l’élément différentiateur à l’heure actuelle dans le monde des médias.

Dénis Traoré


Abidjan, 20 septembre 2018 (SM)-Sidi Touré, Ministre de la communication et des médias a procédé à l'ouverture de la session 2018-2019 de délivrance de carte aux acteurs de médias, le mardi 18 septembre 2018, à son ministère au plateau.

Contrairement aux autres années, les acteurs n'ont que un mois pour déposer leur demande au ministère de tutelle jusqu'au 17 octobre délai de rigueur. Conformément à la loi sur la presse 2017, de nouveaux corps de métiers peuvent désormais bénéficier de la carte.

Ce sont les chargés de communication, les attachés de presse, les webmasters, les community manager à en croire le président de la commission paritaire d'attribution, Abdoulaye Villard Sanogo(AVS).

La délivrance des cartes se fera à partir du 15 septembre 2018, a précisé AVS. Annonçant que des dispositions seront prises pour renforcer la sécurité des journalistes et professionnel de la communication dans l'exercice de leur fonction. Notamment par la confection de chasubles et de brassards.

Awa Tee


COMMUNIQUÉ FINAL DE LA 115ème SESSION

             DU SECRÉTARIAT EXÉCUTIF DU PDCI-RDA

 

DAOUKRO 18 SEPTEMBRE 2018 

 

Ce mardi 18 septembre 2018 à Daoukro, de 12H30 à 14H, s’est tenue, sous la Présidence de SE. Henri Konan Bédié, Président du PDCI-RDA, la 115ème session du Secrétariat Exécutif du PDCI-RDA.

Au cours de cette session, les membres du Secrétariat Exécutif ont abordé les sujets se rapportant à la situation socio politique nationale caractérisée par :

-1. Les procédures judiciaires engagées contre le PDCI-RDA et les questions juridiques, à savoir:

●Les actions en annulation et en suspension des résolutions du Bureau Politique du PDCI-RDA du 17 juin 2018;

 L’usage frauduleux du Logo du PDCI-RDA par les candidats du parti RHDP Unifié;

●Le refus du gouvernement de procéder à la réforme de la Commission Electorale Indépendante (CE) avant les élections locales du 13 octobre 2018.

Sur la question de l’usage de son Logo pour les élections locales du 13 octobre 2018, le PDCI-RDA s’est étonné de la réponse du Président de la CEI au Secrétaire Exécutif chargé des Élections du PDCI-RDA.

Il ressort de cette réponse que le Président de la CEI confond délibérément le Logo du PDCI-RDA et le symbole utilisé sur le bulletin de vote de ses candidats, semant ainsi le doute et la confusion dans l’esprit des militants, des électeurs, des Ivoiriens et de l’opinion nationale et internationale.

 

-2. L’indiscipline caractérisée de certains militants du PDCI-RDA, candidats indépendants contre les candidats du PDCI-RDA, avec le soutien affiché de certains cadres du PDCI-RDA.

 

-3. Le blocage et les conflits enregistrés dans les délégations du PDCI-RDA où certains délégués sortants, avec l’aide des responsables du parti RHDP Unifié, ont perturbé les opérations de passation de charge dans lesdites délégations et organisé l’occupation illégale et la mise sous scellés arbitraire de certains sièges du Parti, notamment à BROBO, TANDA et BONDOUKOU. Le PDCI-RDA condamne ces actes de violence et de déni de droit qui visent à créer une atmosphère de terreur et de psychose dans le but d’intimider les électeurs.

 

-4. La mauvaise conduite du processus électoral par la CEI qui menace la transparence et la sincérité du scrutin.

Relativement à l’examen de la situation socio politique d’ensemble, le Secrétariat Exécutif du PDCI-RDA a dénoncé le débauchage, le limogeage, le harcèlement, l’intimidation et autres pressions morales exercées sur les cadres et militants en raison de leur dévouement et de leur fidélité au Président Henri Konan Bédié et au PDCI-RDA.

Après avoir entendu l’ensemble des exposés et un débat franc et enrichissant, le président du parti a décidé :

● L’inventaire exhaustif du patrimoine immobilier du PDCI-RDA;

● La convocation en urgence d’une réunion du Bureau Politique du PDCI-RDA;

Le président du parti, SE. Henri Konan BEDIE rassure les militantes et militants, sympathisantes et sympathisants, de sa détermination à œuvrer au rayonnement du PDCI-RDA et à la préservation de ses intérêts.

Il les invite à demeurer vigilants et mobilisés et à ne céder à aucune provocation.

 

Fait à Daoukro, le 18 septembre 2018

P/ Le Président du PDCI-RDA

p.o. Le Secrétariat Exécutif du PDCI-RDA

 

N’DRI KOUADIO Narcisse

 

Secrétaire Exécutif chargé des Commissions Techniques Nationales

Porte-parole du PDCI-RD


Page 39 sur 53

SudMedias.com

Sudmedias.com est un journal d'information indépendant et participatif. Il est axé sur la coopération chine afrique, ainsi que les échanges diplomatiques économiques etc entre les pays du sud et de l'Asie.

Derniers Twitt

Flickr Photos

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Proin sed odio et ante adipiscing lobortis.